meilleures choses à faire en Allemagne

25 meilleures choses à faire en Allemagne

Forestier et vallonné, le pays de l’Allemagne, ou Deutschland si vous préférez, évoque des souvenirs de longues promenades dans de belles forêts et de visites de châteaux. Dans ma jeunesse, j’ai passé beaucoup de temps à la campagne et j’ai vraiment apprécié tout cela. Cependant, lorsque mes parents nous obligeaient à faire de longues promenades les jours de pluie, je me souviens avoir été plutôt grincheuse.

L’Allemagne a une longue et riche histoire et je suis sûr que vous avez entendu des noms comme Albert Einstein, Ludwig van Beethoven et Karl Marx… mais outre l’aspect culturel du pays, je suis sûr que beaucoup imaginent aussi une belle blonde à forte poitrine en tenue traditionnelle qui vous sert un demi-litre de bière et une assiette de bradwurst mit sauerkraut 😛

Mais continuons avec le top 25 des choses à faire en Allemagne !

Hohenschwangau, sud-ouest de la Bavière : Château de Neuschwanstein (Schloss Neuschwanstein)

Tel un château de conte de fées, le Schloss Neuschwanstein s’élève au-dessus des forêts bavaroises. En fait, le « schloss » bavarois a servi de modèle pour le château de la Belle au bois dormant de Disneyland, et vous comprendrez exactement pourquoi, étant donné que c’est le bâtiment le plus photographié d’Allemagne.

Le château est d’une conception exquise, tant sur le plan de l’architecture que sur celui des ornements royaux, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. C’est Louis II de Bavière qui a commandé le château au milieu du XIXe siècle pour qu’il serve de lieu de retraite. En raison de son amour pour la musique classique conçue par Richard Wagner, il a dédié le château au compositeur.

Berlin : Le mur de Berlin

Le 13 août 1961, un événement dramatique a façonné le paysage urbain de Berlin pour de nombreuses années. Le mur de Berlin, qui a été érigé pour empêcher les Berlinois de l’Est de s’échapper de l’État est-allemand réglementé par les Soviétiques, a servi à partir de ce jour de support à la désunion, à la peur et à l’oppression universelle.

Aujourd’hui, les fragments restants du Berliner Mauer ne sont plus que des tronçons de béton couverts de graffitis et de délabrement, mais le spectacle suffit à attirer des milliers de visiteurs, même s’il n’a rien d’attrayant.

Berlin : Erholungspark Marzahn

Les autorités allemandes ont entrepris de manière ambitieuse la création de l’Erholungspark Marzahn, un parc public à Marzahn, qui a été achevé en 1987. Le résultat est une combinaison assez unique d’une oasis de tranquillité associée à une beauté cosmopolite, le tout dans une réalité urbaine animée.

Le jardin chinois, qui a été réalisé exclusivement par des architectes paysagistes et des artisans locaux, représente le plus grand jardin de ce type en dehors de la Chine. Une visite des jardins vous permettra de voir des étangs, des pavillons, des cours d’eau, une architecture traditionnelle, ainsi que des cérémonies symboliques de pays comme l’Italie et la Corée. Il s’agit certainement d’une œuvre d’art merveilleuse que tout visiteur de Berlin se doit de découvrir.

Berchtesgaden : Le parc national de Berchtesgaden

Le parc national de Berchtesgaden est représentatif d’une nature peu perturbée par la main de l’homme. Le parc national est essentiellement un havre de forêts luxuriantes, de lacs cristallins, de parois rocheuses abruptes, de prairies vallonnées et de petits villages endormis.

Des sentiers clairement indiqués serpentent à travers ce paysage magnifique et offrent de nombreuses possibilités de cyclisme, de randonnée et de marche nordique. Et ne manquez pas de voir le lac Königssee, qui rivalise avec la plupart des fjords norvégiens en termes de beauté pure, à la seule différence que le lac est beaucoup plus propre.

Aix-la-Chapelle : La cathédrale d’Aix-la-Chapelle

Achevée en 935, la cathédrale d’Aix-la-Chapelle, également appelée « cathédrale impériale », est la plus ancienne cathédrale de toute l’Europe du Nord. Entre 936 et 1531, l’établissement a servi d’église pour le couronnement de 30 rois allemands en plus de 12 reines allemandes.

Inspirée à l’origine par les églises du Saint-Empire romain germanique d’Orient, elle a été développée tout au long du Moyen-Âge et a été embellie par les autorités suivantes, ce qui en fait un chef-d’œuvre architectural complexe et sophistiqué. Il a inspiré de nombreuses autres constructions allemandes et est peut-être encore plus impressionnant du fait qu’il a été choisi pour être le lieu de repos final de l’éminent souverain médiéval, Charlemagne.

Schleswig-Holstein : Sylt

La ville de Sylt, qui porte le nom inhabituel de Sylt, a tendance à incarner tout ce qui manque à l’Allemagne : la sérénité, les dunes de sable mouvantes, les vagues mordantes, une atmosphère décontractée, des phares pittoresques et beaucoup de soleil.

Souvent appelée le « Saint-Tropez du Nord », Sylt, qui s’étend sur un morceau de terre allongé sur la côte nord de l’Allemagne, surplombant la mer du Nord, est considérée comme une belle combinaison de nature exubérante et de glamour de classe mondiale, où les boutiques de luxe, les restaurants animés et les criques tranquilles sont témoins de vagues de touristes pendant les mois d’été. Les vues sont fascinantes.

Rhénanie-Palatinat : Burg Eltz

Beaucoup de ceux qui ont visité le Burg Eltz en Rhénanie-Palatinat disent que c’est le plus beau château d’Allemagne et qu’il incarne le romantisme des cours historiques. Il est certainement vrai que le château fait une impression éblouissante et qu’il fait partie des rares forteresses médiévales d’Europe à être restées totalement intactes.

Les tours coniques s’élèvent de façon gratifiante au-dessus de la luxuriance de la vallée de l’Elzbach, et l’ornementation gothique élaborée est plus que digne d’une marche ardue sur la colline. Il est intéressant de noter que le château est équipé d’un bon nombre de toilettes du XVe siècle qui sont entièrement équipées de chasse d’eau, ce qui contraste fortement avec le Versailles sophistiqué et enchanteur qui n’en a pas.

Herreninsel : Schloss Herrenchiemsee

Le roi Louis II de Bavière avait l’intention de créer un palais royal au milieu du plus grand lac de Bavière lorsqu’il a acquis le Schloss Herrenchiemsee en 1873. Ce n’est pas un choix surprenant non plus, étant donné que le lieu est tout à fait époustouflant.

Le Schloss Herrenchiemsee, qui se traduit par « nouveau palais », a été le dernier projet du roi et le plus grandiose, drainant plus d’efforts et d’argent que ses deux autres châteaux. Représentant l’épitomé de la surabondance, du luxe, de la splendeur et de la vanité, et tout en étant calqué sur Versailles, le château déborde d’or et ne doit vraiment pas être manqué, ne serait-ce que pour le cadre merveilleux du palais.

Würzburg : Résidence Würzburg

En raison des exigences insatiables et profondément curieuses de l’archevêque Johan von Schonborn, qui souhaitait une construction splendide, la merveilleuse Résidence de Würzburg, de style architectural baroque, a été achevée.

Les architectes les plus éminents d’Allemagne, de France et d’Autriche ont participé à sa planification, et c’est finalement un imposant palais en forme de U qui a été conçu, ainsi que ses 300 chambres. Il faut voir les intérieurs luxueux pour le croire et les jardins bien entretenus s’étendent tout autour du palais. La résidence est également inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Vallée du Haut-Rhin moyen

La vallée du Rhin moyen a facilité pendant des siècles les transitions culturelles entre le nord et la Méditerranée, constituant l’une des plus importantes voies de transport en Europe. Cependant, c’est le tronçon supérieur de 65 km qui a constitué une source inépuisable de stimulation pour les artistes.

Abondante en vignobles baignés de soleil, en villes historiques et en châteaux idylliques, la région reflète très bien la relation harmonieuse que les gens peuvent entretenir avec leur environnement. Pour découvrir et observer la région depuis le meilleur point de vue, il est prudent de la découvrir en bateau, et idéalement à bord du dernier bateau à aubes du Rhin – le Goethe.

Saxe : Dresde Vallée de l’Elbe

Des châteaux imposants, des villages bucoliques, des centres historiques, de magnifiques églises et des ponts colossaux parsèment une petite portion de 20 km de la vallée de l’Elbe à Dresde, où les valeurs naturelles et culturelles se conjuguent pour en faire une escapade idéale pour le week-end.

La vallée est d’une beauté sans prétention, tout en étant le théâtre d’événements dramatiques, ce qui en fait un paysage à la fois stimulant et apaisant qui offre de nombreux intérêts à tous ses visiteurs. Malgré les tragiques bombardements alliés de 1945, Dresde représente toujours un merveilleux mélange de culture, de politique, d’éducation et d’économie, ce qui en fait une base formidable pour voyager dans la vallée de l’Elbe.

Köln (Cologne) : Köln Dom (cathédrale de Cologne)

Bien que la cathédrale de Cologne ait été en construction pendant environ 600 ans, ce qui est curieux, c’est que chaque détail ajouté imite la conception originale. En 1996, l’UNESCO a ajouté la cathédrale à la liste du patrimoine mondial, et pour de bonnes raisons, car la construction est en quelque sorte un chef-d’œuvre d’ingénierie.

La cathédrale se trouve sur le site d’un temple romain du IVe siècle et abrite trois crânes couronnés d’or qui seraient ceux des Rois Mages. La décoration élaborée de la cathédrale et son imposante façade suscitent invariablement l’admiration du visiteur non averti.

Bavière : Église de Wies

L’église de Wies, qui se dresse humblement au milieu de nulle part en particulier, a tendance à susciter des questions chez ses visiteurs quant à la raison pour laquelle elle a été érigée dans un endroit aussi solitaire. Pourtant, poussés par la curiosité initiale, ils restent souvent sans voix en pénétrant dans l’édifice blanchi à la chaux.

Là où se dressait autrefois une figurine de bois délabrée – un portrait éploré du Sauveur flagellé – s’élève maintenant à sa place un palais divin dans toute sa gloire fervente. Et il va sans dire qu’il mérite pleinement son statut d’UNESCO. Le choc aigu entre l’environnement extérieur brut et l’intérieur étonnamment orné sert à enflammer l’expérience spirituelle et esthétique unique.

Berlin : Museumsinsel (île aux musées)

Cet ensemble de bâtiments du XIXe siècle de style néoclassique, considéré comme l’un des plus grands complexes muséaux du monde, est situé à l’extrémité d’une île sur la rivière Spree. Les musées, au nombre de cinq, abritent de splendides collections d’objets ethnologiques et historiques ainsi qu’un ensemble de pièces d’art, dont des œuvres byzantines et de l’Antiquité tardive, ainsi qu’une variété de sculptures. L’immensité de l’ensemble permet à chacun d’y trouver son compte.

Ratisbonne : Vieille ville de Ratisbonne

Fondée par les Romains en 179 après J.-C., Ratisbonne est aujourd’hui un centre culturel et commercial florissant. La vieille ville témoigne d’une pléthore de marques exquises d’une histoire merveilleusement prospère, et en tant que telle, elle a reçu les honneurs du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une promenade dans la ville permet de vivre une expérience sensorielle de l’art et du romantisme allemands. Brillamment préservée et entièrement épargnée par d’innombrables guerres, elle n’est pas tant un centre urbain qu’un musée en plein air. D’innombrables ensembles monastiques et églises constituent une grande partie de la zone, ainsi que des maisons patriciennes et des tours. Une fois sur place, il est facile de s’imaginer que l’on a entrepris un voyage à travers le Moyen Âge.

Potsdam : Parc Sanssouci

Le parc Sanssouci (sans souci) de Potsdam était à l’origine un simple jardin en terrasses utilisé par Frédéric le Grand pour se détendre de ses charges royales. Cependant, le roi s’est rendu compte que l’endroit offrait une ambiance magique, après quoi il a fait construire une grande résidence, qui a été suivie plus tard d’un autre lieu.

Ainsi, le verger d’origine a été transformé en un vaste parc, avec des palais luxuriants et des jardins somptueusement aménagés. Aujourd’hui, le parc de Sanssouci représente un lieu sophistiqué, propice à la détente dans un style particulièrement royal.

Quedlinburg : Vieille ville de Quedlinburg

Les racines de Quedlinburg remontent au 9e siècle, à l’époque de la dynastie carolingienne. À l’origine, la ville n’était constituée que de plusieurs petits villages, mais aujourd’hui, ces petits villages forment un dédale de rues pavées qui conduisent les visiteurs devant des extérieurs décorés d’immeubles anciens, des maisons multicolores avec de petits jardins fleuris et des temples magnifiquement pittoresques. La vieille ville de Quedlinburg présente une grande valeur historique et un grand romantisme.

Weimar : Musées de Weimar

Autrefois terre de prédilection de Nietzsche, Liszt, Bach, Goethe, Schiller et bien d’autres, Weimar est aujourd’hui un foyer pour les touristes à vocation intellectuelle. Le nombre de musées exquis à Weimar reflète une atmosphère de réelle anticipation.

Cette ville vieille de 1000 ans ne vous ravira peut-être pas par son architecture éblouissante, mais en tant que centre des Lumières allemandes, elle stimulera plus que probablement votre esprit et mérite certainement une visite prolongée.

Bamberg : Brasserie et taverne Schlenkerla

Si vous venez en Allemagne pour la bière et que vous n’arrivez pas à temps pour l’Oktoberfest, alors la brasserie Schlenkerla de Bamberg vous dédommagera certainement de toutes les manières possibles. Vous pouvez penser qu’il est peu judicieux d’aller jusqu’en Franconie pour boire quelques verres d’une bonne bière d’orge, mais si vous aimez le concept d’une bière fumée qui a été tirée directement du tonneau, un tonneau en bois, alors Bamberg, et en particulier Schlenkerla, est le choix idéal.

Sinon, la ville elle-même est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, car elle a exercé une influence architecturale majeure sur l’ensemble du pays, et c’est aussi le centre des Lumières du sud de l’Allemagne. Une raison suffisante pour faire le voyage ?

Maulbronn : Abbaye de Maulbronn (Kloster Maulbronn)

Fondée en 1137 par des moines cisterciens, l’abbaye de Maulbronn est l’un des complexes monastiques médiévaux les mieux entretenus que l’on puisse voir au nord des Alpes. La légende raconte qu’au cours d’un long voyage depuis l’Alsace, les moines se sont arrêtés pour abreuver leurs mules. Là, ils furent enchantés par le lieu et décidèrent d’y établir une colonie (en anglais, Maulbronn signifie « mule-well »).

La diligence des moines a attiré l’attention de l’empereur Frédéric Barberousse, qui a alors accueilli le monastère sous ses auspices, ce qui a entraîné une abondance de fonds. Bien que le développement ait été florissant, la Réforme a mis un terme à la procédure et les habitants de Maulbronn ont été rejetés du monastère.

Trèves

Trèves a une histoire de 2 000 ans, ce qui en fait la plus vieille ville du pays. Néanmoins, elle ne mérite pas seulement d’être explorée en raison de son âge. La ville a abrité pas moins de six empereurs romains différents et a donc hérité d’un nombre impressionnant de vestiges antiques, dont beaucoup sont parfaitement conservés.

L’exemple le plus impressionnant est la Porta Nigra (porte noire), qui était autrefois un élément important des murs de la ville. La ville pittoresque de Trèves est nichée dans la vallée de la Moselle, et est couronnée d’une myriade de villages bucoliques et de vignobles. L’hospitalité et la cuisine que l’on y déguste sont inoubliables.

Rouille : Europa-Park

Comme vous vous en doutez, Europa-Park est un lieu où l’on s’amuse beaucoup tout en offrant une expérience d’apprentissage agréable et sans entrave. Situé au cœur d’une station balnéaire de premier ordre, le parc à thème ressemble à une version de poche du continent européen.

Faites un tour sur le circuit de Silverstone dans une voiture de course de Formule 1, visitez la station spatiale russe MIR, dégustez du pain fraîchement cuit dans le « Quartier Français », ou profitez des charmes de certains des endroits les plus chauds d’Italie. Il y a vraiment quelque chose pour tout le monde ici, quel que soit l’âge ou le sexe.
Berlin : Porte de Brandebourg (Brandenburger Tor)

On pourrait dire que la Porte de Brandebourg n’est qu’une porte comme toutes les autres grandes portes du monde, et c’est vrai en termes d’aspect superficiel. Néanmoins, cette porte particulière a une histoire.

À une époque où le tristement célèbre mur de Berlin se dressait encore dans toute sa gloire en béton, la porte de Brandebourg, haute de 60 mètres et située à l’extrémité de Unter den Linden, représentait une partie de la division physique et de l’obstruction mentale entre les côtés est et ouest de la ville. Au contraire, de nos jours, la Porte est bien plus un symbole imposant d’unité et de paix, non seulement pour les peuples allemands mais aussi pour le monde entier.

Munich : Musée BMW

La structure du musée BMW de Munich est représentative d’un travail architectural d’avant-garde, tout comme sa configuration distinctive en forme de bol d’argent futuriste. Une fois que vous aurez pénétré dans l’intérieur dynamique, vous commencerez rapidement à réaliser que la construction automobile BMW est bien plus qu’un simple prestige.

Il s’agit d’une création artistique, d’un moyen d’expression et, en définitive, du produit d’un monde où l’inspiration rencontre la réalité. Même si vous n’avez pas encore une grande idée du monde de l’automobile, en quittant le musée BMW de Munich, vous aurez une appréciation bien plus profonde du métier.

Hambourg : Modelleisenbahn Miniatur Wunderland

En visitant le Modelleisenbahn Miniatur Wunderland à Hambourg, vous découvrirez 11 km de voies ferrées qui serpentent autour de l’immense espace au sol et traversent la Scandinavie, les Alpes suisses, les États-Unis et diverses destinations allemandes.

Tout est très détaillé, des trains eux-mêmes aux gares qu’ils visitent, en passant par les arbres qui bordent les voies. Cette entreprise de 12,5 millions de dollars est la plus grande du monde et mérite sans aucun doute l’attention des touristes.

A lire également